Dernière rentrée pour les aides aux lycéens? Jusqu'à 130€ en moins par lycéen pour les familles !

Contraint par son engagement de poursuivre les politiques régionales préexistantes en 2016, P. Richert fait la promotion, cette année encore, des aides des anciennes régions à destination des lycéens et leur famille pour la rentrée : les cartes LycéO (Champagne-Ardenne) et Multipass+ (Lorraine) permettent la gratuité des manuels scolaires, un coup de pouce aux jeunes pour le sport et la culture, la mobilité, le logement, etc. Pourtant, P. Richert a déjà laissé entendre, dès la campagne des élections régionales, la fin de ces dispositifs.

 

En 2017, certaines familles perdraient alors jusqu’à 100 euros pour l’achat des manuels scolaires, auxquels il faut ajouter la perte de l’aide à l’acquisition d’une licence sportive UNSS (10€) et les sorties culturelles (jusqu’à 20€). Ces aides sont bien utiles à toutes les familles, au moment de la rentrée scolaire, où les dépenses sont nombreuses.

Les cartes LycéO et Multipass+ ayant fait leur preuve en Champagne-Ardenne et en Lorraine, les élus de Gauche demandent à P. Richert que tous les lycéen-ne-s alsacien-ne-s puissent bénéficier de ce soutien au pouvoir d’achat des familles. Pourquoi ne pas étendre ce dispositif à l’Alsace au lieu de vouloir harmoniser les politiques régionales vers le bas, et plaquer le système alsacien aux autres territoires ?

 

A l’heure où P. Richert arrose dans le cadre de son « Pacte Ruralité », même les communes riches, les élus socialistes refusent que la Droite supprime les aides de rentrée ! L’éducation, la culture, le sport ne peuvent pas être des variables d’ajustements. Ils doivent être fer de lance de l’avenir de la République renforçant les liens et la cohésion sociale, ce dont nous avons aujourd’hui plus que jamais besoin !


Le point sur les aides actuelles

 

En Lorraine et en Champagne-Ardenne, tous les lycéens bénéficient actuellement d’une aide à l’achat des manuels scolaires allant jusqu’à 100 € (selon le niveau et la filière). Cette somme, similaire en Alsace, n’est attribuée que sur critères sociaux. Les élus alsaciens de Droite déploraient d’ailleurs qu’elle soit très peu utilisée par les familles alsaciennes qui méconnaissent le dispositif !

 

Par ailleurs, la Lorraine et la Champagne-Ardenne proposaient des aides à la Culture et au Sport pour les jeunes (10 à 20€ pour la Culture, 10 € pour le Sport), inexistante en Alsace et ce à destinationde tous les élèves, ainsi que des mesures favorisant la mobilité, la santé et au logement des jeunes en Lorraine.