Accueil des réfugiés dans les régions : soyons digne de la République des Droits de l'Homme !

L’annonce de la répartition des réfugiés, de Calais vers les différentes régions françaises, fait réagir. A Droite, les interventions de C. Estrosi et L. Wauquiez ou encore de V. Debord, sont inqualifiables ! La Gauche du Grand Est condamne ces dérives électoralistes des barons de la Droite, dont les primaires ne font qu’exacerber les haines et les surenchères vers l’extrême Droite.

 

Par ailleurs, les élus de Gauche refusent l'amalgame qui laisse entendre que les demandeurs d’asiles sont tous de potentiels terroristes. Souvent au péril de leur vie, les réfugiés fuient la guerre, la barbarie… et sont les premières victimes du terrorisme et des dérives fondamentalistes. Ils se trouvent aujourd’hui en France dans une situation difficile qui n’est pas vouée à durer. Pour mémoire, les réfugiés accueillis sont en situation régulière vis-à-vis des autorités françaises

 

Défendant haut et fort les valeurs de la France, le pays des Droits de l’Homme, la Gauche veut rappeler que la fraternité est l’un des trois piliers républicains. Historiquement terre d’accueil, la France ne doit pas oublier que d’autres peuples ont su nous accueillir lors de conflits mondiaux qui ont eu lieu sur notre territoire. Au-delà de l’Hexagone, les critiques sont aujourd’hui sévères quant à l’attitude de certains vis-à-vis des réfugiés. Soyons digne de notre République !

 

La Région Grand Est doit prendre sa part de responsabilité et accompagner l’accueil de réfugiés. Les élus de Gauche rappellent la nécessité du soutien régional envers les associations qui accompagnent les demandeurs d’asile. La Région pourrait aussi constituer l'échelle de coordination des collectivités qui vont accueillir des réfugiés, certaines villes ayant déjà répondu favorablement à l'appel du ministère de l'Intérieur lancé il y a quelques mois.

 

Le Groupe socialiste en appelle au Président de la Région Philippe Richert. L’ « humaniste rhénan », tel qu’il se qualifie lui-même, sera-t-il au rendez-vous ?

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0