M. Richert : il y a urgence à répondre au défi de notre territoire !

Lors de la Commission permanente du 23 septembre, les élu-e-s de Gauche ont fait part de leur inquiétude concernant la politique et la méthode utilisées par Philippe Richert et la Droite sur le territoire du Grand Est ! Déplorant un manque de débats et d’implication des conseillers régionaux de la majorité. Le Groupe socialiste demande à P. Richert de définir clairement sa ligne directrice !

 

D’une part, les élu-e-s socialistes ont dénoncé un réel manque de débat dans certaines commissions thématiques, qui réunissent les conseillers régionaux en huit clos en amont des sessions ! Il est essentiel que chaque élu-e puisse débattre pour défendre ses valeurs et faire des propositions. A quoi servent les élus régionaux s’ils ne peuvent participer à la construction des politiques régionales ? Ce n’est pas notre vision de faire de la politique !

 

D’autre part, le Groupe socialiste déplore l’absence de méthodologie dans l’élaboration des politiques publiques. Il est essentiel d’instaurer une réelle dynamique de co-construction qui prend en compte l’ensemble des acteurs de notre territoire et leur spécificité. Au lieu de cela, on voit arriver des dispositifs de saupoudrage avec la règle d’or de la Droite, celle du 1er arrivé, 1er servi ! Nous croyons en l’intelligence collective et au potentiel qui sont sur les territoires pour le développement de notre région. Notre nouvelle région est une chance qui doit nous apporter des perspectives positives.

 

Le Groupe socialiste, qui se veut force de propositions réalistes et responsables, doit tirer la sonnette d’alarme à moins d’un mois des débats sur les orientations budgétaires, afin que tous les moyens soient donnés aux élu-e-s pour débattre sereinement.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0