Question au Préfet sur les jeunes dans le Grand Est

Lors de la séance plénière du 18 novembre 2016, Emmanuel Recht a posé une question au Préfet sur les jeunes et leur accompagnement dans notre région.

 

Seul le prononcé fait foi

 

"Monsieur le Préfet,

 

Chacun le sait, nous vivons une époque d’inégalité générationnelle qui conduit de plus en plus de jeunes à considérer qu’ils vivront moins bien que leurs parents. Plus qu’une inégalité, c’est un véritable danger collectif. Peur du déclassement, perspective du chômage et de la précarité remettent en cause la légitimité même de notre modèle républicain et la pérennité de nos institutions. Cela nous oblige à davantage d’efficacité dans nos politiques publiques destinées à la jeunesse.

 

Les objectifs de ces politiques sont nombreux : réduire la fracture démocratique, mieux éduquer, stimuler les secteurs associatifs et de l’animation, développer la participation et l’action culturelle, mener une politique de prévention efficace, et bien sûr réduire le chômage.

 

La compétence jeunesse étant une compétence partagée, elle concerne toutes les collectivités. Nous saluons donc le travail mené dans un cadre quadripartite qui a permis l'élaboration de la nouvelle stratégie régionale pour l’emploi.

 

Pourtant, dans le Grand Est, comme dans d’autres régions françaises, des différences significatives existent entre les territoires. Ainsi, entre deux départements de notre région, nous connaissons un écart de près de 12 points sur les chiffres du chômage des jeunes. Les réalités d’emploi, de formation, de transports et d’accès aux services publics divergeant selon ces territoires.

 

Dès lors, comment articuler les politiques nationales, régionales, départementales et locales en matière d’emploi, de formation et d’insertion des 16-25 ans, en particulier ceux sortis du système scolaire, et donc assurer l’égalité d'accès aux droits pour tous nos jeunes concitoyens ?

 

Et surtout, concernant ces sujets majeurs, Monsieur le Préfet, comment faire Région ensemble et assurer la nécessaire équité territoriale ?

 

Je vous remercie."

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0