La maison centrale de Clairvaux méritait mieux qu'une motion réécrite à la hâte !

Lors de la Commission Permanente du 25 novembre 2016, le Groupe socialiste a refusé de prendre part au vote d’une motion relative à l’avenir de la maison centrale de Clairvaux, motion proposée par FN, puis révisée à la hâte et adoptée par P. Richert et la Majorité régionale.

 

Partant du constat que tous les groupes du Conseil régional du Grand Est s’inquiètent et sont intervenus sur le sujet pour solutionner la question, il nous semblait plus efficace d’avoir une motion commune retravaillée pour la prochaine séance plénière.

 

Ce travail de réécriture était nécessaire, car si nous partageons tous la même ambition, les termes utilisées dans la motion étaient inappropriés et ne tenaient pas compte des discussions déjà engagées entre l’Etat, les personnels et les acteurs du territoire.

 

Par ailleurs, une motion commune adoptée en séance plénière avec la présence des 169 conseillers régionaux aurait eu plus de poids qu’une motion adoptée par les 56 élus de la commission permanente.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0