Budget 2017 des relations internationales : le Grand Est doit être le carrefour européen par excellence !

Jean-Pierre Liouville (57) s'est exprimé pour la Gauche sur le budget 2017 Relations internationales et transfrontalières.

 

Seul le prononcé fait foi

 

"Monsieur le Président,

 

La Région Grand-Est affiche son ambition d'être "LE" carrefour européen en matière de coopération internationale et nous nous en félicitons.

 

La région "Grand EST" est faite des trois anciens territoires, Alsace, Lorraine et Champagne Ardenne qui avaient noués depuis très longtemps des liens de coopérations privilégiés avec notamment des pays d'Afrique afin de faire progresser le co-développement et la solidarité internationale... nous serons vigilants lors du renouvellement des accords de coopération qui devront être renouvelés et comme vous le dites " le cas échéant, rediscutés avec nos partenaires" en ce début d'année 2017.

 

Nous ne sommes pas "fermés" comme nos collègues du FN qui refuse ces coopérations... Nous savons bien que ces politiques internationales et transfrontalières sont à même d'apporter, sur le long terme, des solutions durables, aux problèmes liés notamment à l'immigration.

 

D'autres coopérations, culturelles celles-là, menées avec d'ancien pays de l'Est ou même la Chine sont indispensables au rayonnement de la langue française à travers le monde .Par voie de conséquences, elles apportent une réelle plus -valu commerciale et économique.

 

La fusion prévue en 2017 des agences que sont l'IRCOD d'une part et l'ARCOD d'autre part est sans doute une bonne chose dans un souci de mutualisation des moyens humains et financiers, à condition toutefois de profiter de l'expérience acquise au sein de ces agences et de ne pas vouloir tout réinventer !!! Une évaluation s’impose.

 

Un opérateur unique, certes, mais avec le réseau existant d'acteurs associatifs et de coopération reste indispensable à nos yeux.

 

Nous avons à notre disposition, grâce à nos trois anciennes régions, des coopérations exemplaires qui ont reçu l'aval des Ministères des Affaires Etrangères qu’elles que soient la couleur politique de ceux-ci ! Toutes ces actions bénéficient de fonds européens très importants. Nous serions bien inspirés de nourrir davantage ces projets de manière à ce que nous ne soyons pas pénalisé lors de la clause de revoyure de 2018...

 

Pour toutes ces bonnes raisons, Monsieur le Président, le Groupe PS votera en faveur de ce budget consacré aux coopérations internationales et transfrontalières.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0