Nouvelle convention avec la SNCF : moins d'accompagnement, moins de sécurisation, moins de qualité !

La conseillère régionale Brigitte Vaisse (57) est intervenue pour le Groupe socialiste concernant le nouvelle convention avec la SNCF.

 

Seul le prononcé fait foi

 

"Monsieur le Président, Mes cher(e)s Collègues,

 

Je veux intervenir sur la nouvelle convention signée avec la SNCF dont vous vous félicitez d'être le Président de la 1ère Région à signer cette nouvelle convention! Vous avez oublié un aspect essentiel et stratégique dans ce document. Les TER sont un service public ... et ce service ne requiert pas seulement de transporter les voyageurs, mais doit également se préoccuper de l'accès au titre de Transport et de la qualité de l'accompagnement humain dans ces mêmes transports ! Non, le numérique, au niveau de développement et de maîtrise de l'outil où il se trouve aujourd'hui au sein de nos populations et de nos territoires, ne peut pas répondre aux attentes de tous les usagers! Il faut maintenir des points de distribution de titres de Transport partout où les usagers montent dans les trains par des temps de présence ajustée des agents, par une adaptation des horaires d'ouverture des guichets, par une offre de distribution dans des commerces de proximité, ces demandes à la SNCF avaient été formulées dans les anciennes conventions régionales.....

 

Mon autre remarque concerne les conditions d'accompagnement et de contrôle dans les trains. On ne peut accepter que circulent des trains sans présence humaine, telle que vous l'envisagez... Cette présence est particulièrement stratégique dans les trains fréquentés majoritairement par des scolaires... mais aussi parce qu'on ne peut occulter des incidents ou des événements imprévisibles ou simplement un besoin d'information.

 

Vous avez voulu faire de l'affichage avec la signature de cette convention, mais cela ne peut se concrétiser pour la SNCF par une diminution de moyens humains et pour nos concitoyens par tout un pan de service public qui aurait été balayé... moins d'accompagnement, moins de sécurisation, moins de qualité ne sont pas des arguments porteurs pour encourager nos concitoyens à utiliser les transports en commun! En terme de développement durable, c'est un très mauvais signal envoyé à la population. Je crains que n'ayez capitulé un peu rapidement devant la SNCF!

 

Je voudrais réagir aussi sur votre affirmation, Monsieur le Président, de 200 trains supplémentaires ! Et rappeler que, au moins, pour une centaine de trains, ce ne sont pas de nouveaux matériels, mais bien le résultat du nouveau cadencement mis en place en Lorraine !"

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0