Une vision étriquée de la Droite pour un budget de développement économique 2017 en baisse !

Antoine Homé (68) s'est exprimé pour la Gauche sur le budget 2017 dédié aux questions économiques.

 

Seul le prononcé fait foi

 

"Ce projet de budget de développement économique est une difficulté. L’exposé de Sylvain Waserman était très court : c’est vrai qu’il est difficile d’en juger, parce qu’il est véritablement creux et en même temps il est affiché en baisse au niveau des crédits au moment où nous prenons plus de compétences en matière économique : ce n’est pas signe très encouragement.

 

 

C’est vrai que dans l’attente du SRDEII les pistes d’actions ne sont qu’esquissées, le transfert de l’accompagnement de la reprise des entreprises, c’est pour 2017. Les quelques politiques déjà lancées, comme l’Usine du Futur, le sont parce qu’elles avaient déjà été lancées par les majorités de gauche en Lorraine et en Champagne- Ardenne.

 

Le Fond Régional d’investissement est toujours en gestation au-delà des effets d’annonce, le plan régional pour l’artisanat est doté de moyens très faibles au regard des ambitions affichées et je le disais, sur l’internationalisation comme sur les aides aux entreprises, on en reste donc aux intentions.

 

 

Finalement, le seul domaine où l’on voit un peu clair c’est l’ESS et son dispositif « Grand Est emploi associatif ». Or nous avons déjà eu l’occasion de dire en commission comme en Commission Permanente que la vision qui était portée était rabougrie et étriquée et en particulier, on ne peut que regretter l’oubli du droit à l’expérimentation qui était une des composantes forte de l’ESS en Lorraine et en Champagne- Ardenne.

 

 

Au total, voter ce budget ce serait donner un chèque en blanc. Où comme on dit en Alsace « a Katzen à jack kauffa » c’est-à-dire "acheter un chat en sac" et c’est pourquoi nous nous prononcerons tout à l’heure très clairement dans l’explication de vote.

 

 

Monsieur le Président, Mes cher(e)s Collègues, je vous remercie.

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0