Un budget culture 2017 dans l'attente des dispositifs précis

Cléo Schweitzer (68) est intervenue pour la Gauche sur le budget Culture 2017.

 

Seul le prononcé fait foi

 

"Monsieur le Président, Mes cher(e)s Collègues,

 

Le budget Culture est en légère augmentation par rapport à celui de l'année dernière, notamment pour accompagner un soutien accru au cinéma et à l'audiovisuel dans notre région.

 

Mais, à ce stade, c'est à peu près la seule certitude que nous avons. En effet, reconnaissez que voter un budget sans connaître les dispositifs s'y référant est pour le moins incongru. La logique voudrait que les dispositifs, fruits des orientations politiques, soient définis avant que l'on ne vote le budget. Aussi, vous nous demandez de voter plus sur des orientations que sur un budget. 

 

 

La professionnalisation c'est aussi le soutien à l'emploi culturel, si fragile, et les décisions que vous avez prises en ce qui concerne l'emploi associatif ne sont pas aujourd'hui de nature à nous rassurer.

 

Cependant, et dans l'attente d'une définition des dispositifs qui entreront en vigueur en 2017, permettez-nous de rappeler quelques principes sur lesquels nous restons attentifs :

  • le soutien prioritaire à la création : notre région doit devenir le lieu de tous les possibles, de toutes les expérimentations, de toutes les émergences... Il s'agit alors de donner du temps aux créateurs, du temps pour créer, du temps pour le doute, pour la confrontation, pour le retour en arrière... c'est pourquoi nous plaidons pour des financements pluriannuels, pour un soutien actif aux résidences, pour un soutien à la diffusion grâce à des mises en réseaux dynamiques.
  • le soutien à la professionnalisation, c'est déterminant. La professionnalisation c'est d'abord le soutien à la formation, nous avons des écoles et des parcours de formation dans notre région qui doivent être soutenus. La professionnalisation c'est aussi le soutien à l'emploi culturel, si fragile, et les décisions que vous avez prises en ce qui concerne l'emploi associatif ne sont pas aujourd'hui de nature à nous rassurer.

     

  • l'accent mis sur l'éducation artistique et culturelle, un peu la grande absente de la présentation de ce budget culture, à l'heure où le ministère débloque des crédits sur ce sujet. Nous avons la possibilité de croiser notre compétence lycées et apprentissage avec notre compétence culturelle pour développer des dispositifs qui ont fait leurs preuves, je pense par exemple aux résidences en lycées et CFA...
  • une vision transfrontalière renforcée ; il n'y aura pas de grande région européenne transfrontalière sans un axe culturel puissant... Il faut clairement changer de braquet et notre nouvelle échelle territoriale nous le permet. En 2022, Esch-sur-Alzette, au Luxembourg, à la frontière française, sera probablement capitale européenne de la culture... n'y a-t-il pas là une formidable occasion d'inscrire notre région et nos artistes dans cette dynamique ?

Nous croyons beaucoup, Monsieur le président, chers collègues, que la culture peut être un ciment solide de notre région..

 

Beaucoup reste à faire en 2017  mais à ce stade, il y a encore trop d'incertitudes... "

Écrire commentaire

Commentaires: 0