Démocratie participative : on ne naît pas citoyen, on le devient !

Julien Vaillant (54) s'est exprimé au nom de notre Groupe sur la démarche de démocratie participative de la Région.

 

Seul le prononcé fait foi

"Monsieur le Président,

 

Les interventions du FN lors de cette séance, c’est un peu comme si on avait autorisé l’insertion de spots de pub au milieu du débat démocratique, et du coup, c’est assez compliqué de garder le fil.

 

Je voudrais revenir sur le sujet qui nous occupe, et vous dire que si nous partageons l’objectif, pour ce qui est de la Région Grand Est, de devenir un modèle de démocratie territoriale; ce n’est pas uniquement par une simple « adaptation aux nouvelles réalités », qui est la phrase de conclusion de votre rapport.

 

Dès 1962, Mendes France, dans La république moderne, se refusait justement à limiter la démocratie au vote et à la délégation de pouvoir, en  appelant je cite: « à l’action continuelle du citoyen et à sa présence vigilante ». Donc c’est là, on le voit, quelque chose que nous avons peut être collectivement oublié, cette idée simple qu’on ne nait pas citoyen, on le devient.

 

Nous constatons dans la présentation la multiplication de dispositifs qui traduisent effectivement cette volonté. Des dispositifs parfois volontaristes, parfois obligatoires. Par exemple, la consultation dans le cadre du SRDEII est prévue par la loi. On a là, les uns et les autres, face à  une vraie difficulté pour articuler la démocratie représentative et la démocratie participative, qui, obéissent à des logiques différentes, et qui vont imposer d’un côté que nous renoncions à une part de monopole, le nôtre, en terme de pouvoir, pour pouvoir gagner en efficacité grâce à l’émergence d’une expertise citoyenne et de l’autre que nos concitoyens acceptent aussi de penser que l’action politique n’est pas que la somme d’intérêts particuliers mais aussi le fait de penser l’intérêt général.

 

Nous saluons vos intentions :

  • L’esprit d’un laboratoire de démocratie territoriale via une application numérique
  • Le concept intéressant de résidence d’innovation publique
  • La démarche d’open data...

 

Cependant, la cohérence de l’ensemble sera dans le portage politique que nous en ferons. Je crois que sans cela nous serons confrontés à un écueil qui est le suivant, et je ne fais pas de procès d’intention,  nous aurons uniquement mis en place des cosmétiques qui font que nos politiques publiques donnent le change sans changer la donne.

 

Une proposition en conclusion : nous demandons  la mise en place d’un groupe de suivi et d’évaluation de ces actions en matière de démocratie participative sous une forme mixte en lien avec le CESER. Réfléchir aussi à comment nous pourrions associer nos concitoyens. Dans l’attente nous nous abstiendrons. Mais c’est une abstention bienveillante.

 

Je vous remercie."

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0