Quels enjeux pour les Transports dans le Grand Est

Brigitte Vaisse s'est exprimée sur les nouveaux dispositifs " Transports"

Le prononcé fait foi

 

"Monsieur le Président, mes chers collègues,

 

 

On ne peut méconnaitre le quotidien d’un grand nombre de nos concitoyens et d’usagers pour accéder aux trains et au bus. Attendre un train ou un bus dans un abri sans confort, sentir monter le stress et l’inquiétude s’il y a des modifications d’horaires, des incidents ou à cause de la saturation des parkings, à la présence ou non d’un bus à la sortie de la gare, mais aussi comment accéder au parvis de cette gare, avec un éclairage public défaillant, un trottoir défoncé ou encombré de voitures ventouses ?

 

 

Vous nous proposez aujourd’hui de nouveaux modes d’interventions pour répondre à ces dysfonctionnements, en agissant au-delà des compétences légales du Conseil Régional, sur ce qui fait l’environnement des voyageurs et donc ce qui devrait donner davantage envie à nos concitoyens d’utiliser cette offre de transports en commun dont l’intérêt n’est plus à démontrer en termes de développement durable.

 

 

Plus encore, l’intermodalité et davantage la multimodalité sont des leviers essentiels et stratégiques pour les territoires les plus enclavés, et surtout pour leurs habitants. Les difficultés de mobilité sont des facteurs extrêmement pénalisant pour accéder à l’insertion professionnelle, à une vie sociale, culturelle et au développement économique.

 

 

C’est un lieu commun de le répéter certes, mais nous soutiendrons les initiatives qui renforceront le maillage et l’offre multimodale sur le territoire grand régional !

 

 

Et le bonus « ruralité » proposé va en ce sens et nous l’approuvons ! Nous nous félicitons que le Conseil Régional n’ait pas fait le choix de la mise en place d’une taxe supplémentaire sur les titres de transport.

 

 

Au regard de ce que j’évoquais précédemment, cela aurait été un handicap, par rapport à l’attractivité des transports en commun. La réflexion partagée avec les collectivités locales concernées par les projets doit garantir la cohérence de ces mêmes projets et c’est un préalable à la prise de décisions.

 

 

Cela touche à l’aménagement des territoires, et cela me permet de dire encore une fois, que l’on a « mis la charrue avant les bœufs », en ayant pas encore finalisé le schéma régional des transports, puisque le rapport concerne directement le schéma !

 

 

Sur le second rapport et la mise en place « d’ambassadeurs de la mobilité », nous y sommes là aussi favorable ! La coordination des acteurs ne peut être que bénéfique et généré davantage d’efficacité !

 

 

Convaincre de changer les habitudes est un vrai challenge. L’amélioration des conditions d’accueil, comme évoqué précédemment y contribuera fortement.

 

 

 

Je vous remercie.  "

Écrire commentaire

Commentaires: 0