Jeunesse : Les choix financiers sont des choix politiques !

Brigitte Vaisse (57) est intervenue sur les nouveaux dispositifs Jeunesse.

 

Seul le prononcé fait foi

 

"Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs,

 
Ce qui est en jeu dans ce rapport, c’est la richesse apportée par les étudiants sur nos territoires dans  les domaines économiques, sociaux, culturels, voire en termes d'emplois ultérieurs.

Nous ne le contestons pas mais harmoniser et œuvrer à l'égalité entre citoyens et territoires tel que préconisé dans les stratégies régionales, ne dispense pas de rechercher l'EQUITE, en particulier au bénéfice des jeunes qui résident dans les territoires les plus fragiles.

Attention donc à ne pas affecter prioritairement des moyens financiers aux établissements les plus prestigieux.

Attention aux choix proposés en matière de mobilité étudiante! Mobilité dont vous dites-vous mêmes qu'elle participe à la réussite éducative, est un élément fondamental de l'intégration pour les jeunes, et que vous mettez en avant dans la lettre d'intention du SRDEII comme essentielle.

Les choix financiers sont des choix politiques!

Au-delà de l'égalité, Il importe encore plus d'amener une équité réelle entre tous les étudiants, quel que soit leur statut ( IUT, BTS, Université, Grandes écoles ..) et particulièrement, j'insiste, sur le soutien aux mobilités  internationales, très discriminantes économiquement parlant.

Les moyens accordés aux politiques jeunesse et aux acteurs qui les mettent en œuvre, deviennent d'autant plus stratégiques que nous ne pouvons qu'être inquiets des propos tenus par le gouvernement et particulièrement ceux du ministre Mr  Blanquert ,dont la mention Jeunesse ne fait plus partie de son portefeuille, et  qui risquent bien de faire des CR les derniers remparts contre la mort lente des acteurs de proximité que sont les réseaux Jeunesse de notre pays.


Je vous remercie de votre attention."

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0