Le plan d’urgence 2016 à l’agriculture : Des propos inacceptables

Pour la troisième année consécutive, les conditions climatiques et économiques mettent en grandes difficultés un nombre conséquent d’exploitations agricoles de notre Région.

 

 

Depuis un an à grand renfort d’annonces médiatiques et de promesses illusoires, le Président de Région et sa Majorité de Droite annoncent un plan de soutien d’urgence à l’agriculture régionale, doté en décembre 2016 de 5 millions d’euros.

 

 

Les élu-e-s du Groupe Gauche Grand Est ont de nouveau dressé le bilan de la déclinaison de ce plan. A ce jour seulement 820 825 euros sur 5 millions ont été attribués aux agriculteurs. Soit un taux d’exécution de 16,41 % en 1 an. Nous sommes bien loin du plan d’urgence réactif annoncé par Philippe Richert en 2016 !

 

 

Lors de la Commission Agriculture du 12 septembre 2017, la Présidente de la Commission et plusieurs membres de la majorité régionale ont rejeté la faute sur les organisations professionnelles agricoles : « C’est la faute de la profession que nous avons eu le tort d’écouter pour élaborer ce plan d’urgence ! ».

 

 

Nos agricultrices et nos agriculteurs n’ont pas besoin de faux apitoiements, de fausses promesses et encore moins de discours larmoyants. La pérennité et la sécurité de ces entreprises exigent des engagements respectés et des actes concrets !

 

 

Le Groupe de Gauche de la Région Grand Est condamne ces propos qui ne sont pas acceptables et la gestion approximative de l’argent public. Il est impératif que l’exécutif régional tienne ses promesses !

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0