Le Gouvernement assèche les Territoires

 

 

Les élus régionaux socialistes et apparentés, réunis à l’occasion du congrès de Régions de France déplorent les déclarations du Premier Ministre confirmant la coupe budgétaire de 450 millions d’€ alloués aux régions.

 

Cette décision unilatérale porte un nouveau coup d’arrêt à la décentralisation et n’est pas justifiable au regard de l’importance des politiques publiques menées par les régions. Elle impactera directement le développement économique mais aussi la formation professionnelle et donc la création d’emploi. Elle aura également de fortes conséquences sur le quotidien de nos lycéens, des usagers des transports en commun et de l’activité économique en zone rurale.

 

Pourtant, les différentes réformes territoriales ont renforcé le poids des régions et les ont davantage responsabilisées. Nous, élus socialistes et apparentés, attendions que l’Etat amplifie son soutien comme l’avait fait le Gouvernement précédent en renforçant l’autonomie fiscale qui faisait cruellement défaut. Avec cette décision, qui s’inscrit dans la continuité de la politique ultra-libérale que porte le Gouvernement, le Premier ministre fait marche arrière avec la même détermination que lors du démantèlement des contrats aidés.

 

Force est de constater que ce Gouvernement divise et oppose les territoires de même que les citoyens entre eux.

 

Nous, élus socialistes et apparentés, resterons mobilisés et déterminés dans nos actions au plus près des besoins des citoyens

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0