Jean-Pierre Liouville retour sur la Commission Finances

Jean-Pierre Liouville (57) a fait le retour sur la Commission Finances du Grand Est

Seul le prononcé fait foi

 

 

"Cher Président, Cher collègues,

 

 

 

Je ne vais pas vous faire le compte rendu exhaustif de la commission des finances, vous l’avez déjà eu.

 

 

Après l’avis du Vice-Président et la lecture du rapport du CESER nous avons débattu.

 

 

Je relèverai quelques pistes qui ont été soulevées, tout d’abord une inquiétude, qui je crois est partagée, sur l’incertitude des recettes futures de notre collectivité malgré l’annonce concernant plus de dynamisme dans les recettes voulues par l’ancien gouvernement, par le versement d’une fraction de la TVA.

 

 

Les interrogations demeurent  sur l’issue de la mission préparatoire au pacte financier Etat/ Collectivités dans le cadre de la conférence nationale des territoires de laquelle Région de France s’est retirée.

 

 

Ensuite si l’exécutif a choisi de faire des économies dont certaines sont louables, il faut être prudent dans cette recherche afin de ne pas oublier des partenaires, notamment la Vie Associative qui subit actuellement de lourds revers. Si la Région n’a pas vocation à se substituer  aux autres financeurs, elle se doit de rester à leurs côtés, la cohésion sociale est à ce prix.

 

 

Une interrogation à également été soulevée concernant le fond souverain « Capital Grand Est » dû au retrait d’un partenaire bancaire important, la commission souhaite des éclaircissements sur ce sujet.

 

 

Enfin c’est un ajoût à titre personnel suite à des informations que j’ai eu  après la commission mais vous en avez parlé Monsieur le Président dans votre intervention tout à l’heure. Il est important qu’une politique cohérente sur la gestion de plusieurs aéroports de la région soit rapidement mis en place. Beaucoup d’incertitudes demeurent voire des interrogations de concurrence, donc je crois qu’il est important de donner une ligne  globale dans cette région.

 

 

Je vous remercie"

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0