La majorité régionale n’a pas pris la mesure des menaces qui pèsent sur les finances locales

Antoine Homé (68) s'est exprimé sur la Modulation Régionale de la Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Énergétiques.

Seul le prononcé fait foi

 

"Monsieur le Président,

 

Dans la misérable minute qui nous est dévolue, je vais essayer de revenir à la fois sur la TICPE, tout simplement pour dire que les temps changent, puisque pendant longtemps Monsieur Sebeyran a voté contre alors qu’il était dans la minorité : il lui trouve maintenant des vertus. Sans doute un hasard !

 

Je voulais également revenir sur les orientations budgétaires pour dire que tout à l’heure, quand j’ai entendu la présentation qui a été faite aujourd’hui et qui a été faite l’autre jour à Châlons-en-Champagne, j’ai eu l’impression que c’était un peu « Marc aux pays des merveilles » parce que j’ai le sentiment que  la majorité régionale n’a pas pris la mesure des menaces qui pèsent sur les finances locales.

 

Effectivement, le rapport a été préparé avant le projet de Loi de Finances, et on constate un décalage entre ce qui nous est dit et la réalité des faits.

 

Cela a été dit rapidement mais qu’il s’agisse des 13 milliards de dotations en moins, des 450 millions qui vont manquer, des menaces sur la DCRTP, la liste est inquiétante.

 

Je trouve que ce qui est écrit ne correspond pas à ce qui pourrait être fait.

 

Sur la dette, redire que le poids de la dette alsacienne continue à lester notre Région et qu’effectivement les ratios de gestion ne sont pas formidables, surtout qu’il est question de mettre en œuvre un ratio dit règle d’or renforcé qui va encore accroître tous les garrots qui pèsent sur nos collectivités.

 

Entre ce qui est écrit et ce qu’est la réalité, il y a un décalage. Sur le fond mes collègues se sont exprimés pour les Orientations Budgétaires et je ne pourrai pas y revenir puisqu’il ne me reste que 3 secondes et je trouve cela inique.

 

Je vous remercie."

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0