Question au Préfet de Pernelle Richardot

Pernelle Richardot (67) a posé une question au Préfet de la Région Grand Est sur l'avenir de l’institution régionale par rapport aux discussions nationales sur l'Alsace.

Suite à un problème technique rencontré lors de l'enregistrement de la Séance Plénière,

il n'est pas possible de revoir la question de Pernelle Richardot.

Seul le prononcé fait foi

 

" Monsieur le Président,
Monsieur le Préfet,
Mes chers collègues,


Monsieur le Préfet dans vos propos introductifs, il y a pour mon groupe beaucoup d’élément qui mériteraient un véritable débat dans le rapport à l’État et à nos collectivités territoriales et même au-delà dans le rapport entre l’État, nos territoires et nos concitoyens : contrats aidés, rôle des bailleurs publics, avec en sous-jacent la baisse des APL, désengagements et « non annonces » sur les questions de transports. Mais, Monsieur le Préfet notre groupe est limité à deux questions, voici donc la première :

Le 31 octobre à Strasbourg, au cours d’un déjeuner privé, et hier encore devant les Maires rassemblés, le Président de la République a semble-t-il rétréci le périmètre du débat porté par certains quant à l'avenir institutionnel de l'Alsace, réaffirmant le maintien des régions actuelles, évoquant la possibilité de donner « des compétences particulières » à une entité Alsace, issue des fusions des deux départements.


Parallèlement, et à deux reprises, les parlementaires alsaciens se sont réunis pour discuter de l'organisation particulière de l'Alsace au sein ou en dehors, puisque c’est encore évoqué, du Grand Est. La prochaine rencontre est selon le compte-rendu fait par la Presse quotidienne régionale alsacienne prévue pour le 5 décembre.


Enfin, Monsieur le Préfet, vous n’êtes pas sans savoir que le Président du Conseil Départemental du Bas-Rhin continue de prendre des positions et initiatives publiques : après avoir fait de la sortie de l'Alsace, du Grand Est, un préalable à toute discussion, il semble commencer à parler "compétences" lors de ses premiers entretiens, notamment avec le Président de Région. Mais toujours en cercles très restreints, pour ne pas dire confidentiels.

 

Monsieur le Préfet,


Ces débats ne sont pas nouveaux…c’est déjà au cours d’un lointain débat parlementaire que Philippe BIES et Armand JUNG ont - les premiers - porté l'idée d'une entité "Alsace" au sein du Grand Est…..contre l’avis même de quelques élus LR, Modem, UDI qui l’on depuis oublié.

Ce débat, vous en conviendrez peut être, ne peut se faire dans des cercles de « sachants » autoproclamés – du cabinet du Secrétaire Générale de l’Elysée au déjeuner bi-latéraux ….si débat il y a …les conseillers régionaux doivent en connaître publiquement et officiellement les termes, comme nous devons pouvoir connaître la méthodologie prévue par l’Etat…..

Ma question est donc simple : quel calendrier, quelle méthodologie, quelle place dans les discussions nécessairement publiques et officielles pour les élus régionaux que nous sommes ? Quelle discussion en matière de compétence ? Quelle coordination avec les Métropoles et les autres institutions territoriales ?

 

Je vous remercie."

Écrire commentaire

Commentaires: 0