Des politiques jeunesse au plus près des réalités quotidiennes des jeunes

Brigitte Vaisse (57) est intervenue sur le Budget Primitif 2018 - Jeunesse.

 


Intervention de Brigitte Vaisse


Seul le prononcé fait foi

 

" Monsieur le Président,

 

Je veux rappeler qu’en commission, les élus socialistes ont toujours voté favorablement les propositions que vous nous faisiez car elles se situaient dans la droite ligne des politiques menées par les 3 anciennes régions.


Aujourd’hui hui, à travers le budget que vous nous présentez, c’est sur une vision politique que nous devons nous positionner.


Que la jeunesse soit une priorité, nul ne le conteste!


Que la région s’affirme comme cheffe de file des politiques Jeunesse, tant mieux si c’est pour plus d’efficacité!


Vous proposez de mettre en place un réseau des acteurs jeunesse mais cela existait déjà et LOR’Jeunes en est un bon exemple!


Cessons de vouloir réinventer ce qui existait déjà et fonctionnait bien et élargissons le plutôt à l’ensemble du Grand Est !


Le 1er objectif d’une politique Jeunesse c’est l’accès à l’autonomie et ce faisant aux dispositifs de droit commun. On parle beaucoup d’emploi et de Formation dans ce budget mais ce sont les obstacles externes au marché du travail qui font de l’accès à l’emploi un vrai parcours du combattant : la précarité ( les jeunes de 18 -29 ans sont les plus touchés par la pauvreté!), la santé, le logement et la mobilité!Or, le frein à la mobilité est aussi culturel et on s’aperçoit que l’aide à la mobilité dans ce budget, est majoritairement orienté vers les étudiants et les lycéens. Le COREMOB ( Comité Régional de la Mobilité) est une bonne chose. Mais nous demandons qu’une action concrète de soutien du Conseil Régional aux jeunes qui ne sont pas titulaires du permis de conduire. Nous proposons la mise en place d’une aide à destination des jeunes stagiaires de la formation professionnelle, suivis par les Missons Locales et engagés dans un parcours de suivi renforcé type garantie jeunes, E2C par ex.Je rappelle que 60000 euros seulement sont alloués à la mobilité des jeunes hors statut scolaire sur 19 451 335 euros de budget jeunesse !budget quasiment identique à celui de l’année passée et cette proposition pourrait avoir l’effet levier que vous appeliez de vos vœux dans le budget 2017!


Je ne parle même pas des choix qui seront faits en matière de transport scolaire.


Des actions volontaristes et innovantes devraient également être portées, en lien avec l’éducation Nationale et les dispositifs locaux vers l’ apprentissage de la langue du voisin et le bilinguisme, stratégique dans une région transfrontalière!


En pleine transition numérique, la formation à ces nouvelles technologies devrait faire l’objet d’une orientation forte de votre part.Il existe aujourd’hui des entreprises innovantes dans le domaine de l’ESS proposant des formations rapides et quasiment gratuites à des jeunes décrocheurs ou très éloignés de l’emploi !


Le sentiment qui domine à la lecture de ce document, c’est que la politique proposée vise d’abord les jeunes engagés dans des dynamiques positives et donne une vision élitiste de l’accompagnement des jeunes.


Nous demandons que les politiques Jeunesse s’inscrivent au plus près des réalités quotidiennes vécues par tous les jeunes et leurs familles selon que ces dernières sont, ou non, en capacité de les soutenir.C’est la source d’une première inégalité dns les parcours de vie des jeunes.


La réduction drastique des contrats aidés qui permettaient à des jeunes de découvrir le monde professionnel et d’inscrire une première expérience est une erreur fondamentale .Le succès du service civique sur lequel vous voulez vous appuyer, particulièrement dans les zones rurales, témoigne de la pertinence de ce dispositif initié par un gouvernement de gauche.


Enfin nous adhérons totalement à la recommandation du CESER pour que chaque dispositif et action fassent l’objet d’une évaluation partagée.


Nous nous abstiendrons sur ce budget que nous n’estimons pas à la hauteur de cet enjeu prioritaire, c’est à dire la jeunesse du Grand Est !
Je vous remercie de votre attention."

Écrire commentaire

Commentaires: 0