Faire de la Région une terre d'innovation culturelle

Bertrand Masson (54) est intervenu sur le Budget Primitif 2018 - Culture.


Intervention de Bertrand Masson


Seul le prononcé fait foi

 

"Monsieur le Président,

Ce budget 2018 voit la confirmation des orientations prises en 2017 et ainsi de la plupart des dispositifs qui pré existaient à la naissance du Grand Est. Nous avons jusque là voté les budgets 2016 et 2017 parce que nous avons su tirer le meilleur de ce qui se faisait en Alsace, en Champagne Ardenne et en Lorraine.
Aussi, permettez moi d'évoquer trois chantiers devant nous et que nous considérons comme prioritaires :
  • la naissance en 2018 d'une agence culturelle régionale, dont les missions et la gouvernance sont encore floues, mais qui devra surtout, à nos yeux, non pas être  un outil au service de la région, non pas un outil vertical, mais un outil au service des acteurs culturels, entièrement dédié à l'accompagnement des équipes artistiques.
  • le bilinguisme dont nous voulons être les promoteurs, notamment au regard de nos identités diverses et de notre situation géographique. Une évaluation doit être sérieusement entreprise, pour une meilleure utilisation de l'argent public. Une certaine dispersion des moyens, entre l'OLCA et le Conseil culturel d'Alsace par exemple, nous fait craindre un manque d'efficacité des actions entreprises. De la même manière, nous souhaitons pour 2018 la définition d'une véritable stratégie régionale pour l'apprentissage de l'allemand alors qu'un rapport vient d'indiquer que plus d'un million d'emplois était non pourvu outre-Rhin.
  • enfin, je voudrais évoquer un troisième chantier, celui qui doit nous permettre d'accentuer notre soutien à l'innovation et à l'émergence culturelle. Nous savons tous ici qu'une large majorité des crédits régionaux était destiné aux grandes institutions culturelles. Je ne le remets pas en cause et salue leur travail, mais, avec elles d'ailleurs, nous devons repenser nos priorités et mettre l'accent sur les jeunes porteurs de projets, les émergents, les innovateurs de tous ordres, les défricheurs, les alternatives fécondes qui définissent notre époque et souvent dessinent notre futur.

Voilà les quelques pistes que je voulais évoquer, en vous confirmant notre vote favorable, qui ne doit pas vous exonérer d'entendre notre message.

Je vous remercie. "

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    NORO Frédéric (vendredi, 22 décembre 2017 22:17)

    Bonjour Bertrand

    Alsacien depuis mon départ du 54 il y a 8 ans, je suis toujours avec intérêt ton travail au CR.
    Un lien pour t'apporter une info de terrain sur les errances du bilinguisme en Alsace :
    http://se-unsa67.net/enseigner-dans-le-bilingue-les-resultats/#more-12057

    Joyeuses fêtes, cordialement

    Frédéric NORO