Un budget technique alors que nous attendions une vision et un schéma Régional des Transports

Brigitte Vaisse (57) est intervenue sur le Budget Primitif 2018 - Transports et Déplacement.

 


Intervention de Brigitte Vaisse


Seul le prononcé fait foi

 

"Monsieur le Président,

 

S’il est une compétence parfaitement identifiée par nos concitoyens comme relevant du CR, c’est bien celle du transport puisqu’elle affecte au quotidien une grande majorité de nos concitoyens avec plus ou moins d’acuité selon le lieu de résidence, l’activité professionnelle ou les besoins en service .Le contexte est certes difficile et nous sommes dans l’attente de décisions gouvernementales qui auront un impact sur les projets concernant le GE.

 

Les choix effectués sont stratégiques en matière d’aménagement du territoire, en particulier dans une région bordée de 4 frontières et où la pression des déplacements transfrontaliers est très importante.

 

Quel constat à la lecture de ce document budgétaire ?

 

Les premières années du mandat ont été consacrées à la poursuite des engagements pris par les anciennes régions. Aujourd’hui, on constate que votre politique Transport est d’abord une politique d’études diverses que ce soit pour le routier, le fluvial, l’aérien et surtout le ferroviaire fret ou voyageur! La décision de prendre en avance sur le calendrier légal, la compétence sur les transports scolaires et interurbains aurait pu démontrer votre volonté de faire région ensemble en harmonisant le transport routier de voyageurs. J’en profite pour faire état d’une interrogation concernant la gratuité des transports scolaires. Si aucune décision n’est prise, la stratégie politique semble déjà être mise en place et nous craignons que vous ne souhaitiez diluer dans le temps une décision qui ira à l’encontre de l’intérêt des familles! À savoir une remise en cause de la gratuité au nom du principe d’équité et de convergence avec les autres départements?

 

Puisque j’évoque les décisions stratégiques qui ne sont pas citées, je m’étonne qu’à aucun moment ne soit évoquée la question de l’interconnexion en Lorraine, je parle de Vandieres, vous l’aurez bien compris (...et si on ne va pas refaire le match sur ce sujet, reconnaissez que l’optimisation du transport en commun ferroviaire et la transition écologique sont des arguments qui ne sont pas rétrogrades quand on parle de Transport !)

 

Ce budget est un budget technique, où il est difficile d’appréhender clairement une vision politique et prospective de ce que doit être une politique des mobilités plutôt qu’une politique des transports !

 

Pour l’aéroportuaire, une logique de mutualisation et de complémentarité y compris de niveau national est indispensable si on veut garder performant l’ensemble de nos plateformes.

 

Pour le fret ferroviaire, nous payons aujourd’hui le désengagement de la région Alsace pendant des années et nous constatons que le montant indiqué dans ce budget sera insuffisant au regard des besoins qui s’expriment. Et pourtant le bénéfice d’une alternative au trafic routier par une offre de fret ferroviaire n’est plus à démontrer et nous soutiendrons le dispositif CAPFRET.

 

Nous soutenons la volonté de la région d’être cheffe de file notamment dans les questions de transport transfrontalier. Nous approuvons votre initiative de réunir tous les acteurs organisateurs de transport au sein d’une conférence régionale des mobilités, et souhaitons qu’elle puisse faire émerger des consensus politiques, particulièrement dans le dossier de l’A31 bis, stratégique pour le sillon lorrain. Le moindre incident du trafic TER dans cet espace dans les créneaux horaires saturés du matin ou de fin de journée, génère exaspération et tension de la part de nos concitoyens transfrontaliers.

 

Enfin nous attendons impatiemment le schéma régional des transports que nous évoquons régulièrement au sein de la commission transport. Nous avons le sentiment qu’il est occulté par l’élaboration du SRADDET. Faudra-t-il attendre 2021 pour avoir une vision claire d’une offre de mobilité connectée, durable et efficace dans la région Grand Est?

 

Il y a urgence quand on sait que les territoires se développent selon les offres d’accessibilité et donc de transport.

 

Je vous remercie."

Écrire commentaire

Commentaires : 0