Fusion des départements Alsaciens : réaction du Groupe Socialiste, Républicain et Citoyen

Le Groupe Socialiste, Républicain et Citoyen prend acte de la décision qui rend possible la fusion des départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin. Si nous avons toujours soutenu cette fusion, nous rappelons qu’elle ne doit, en aucun cas, constituer une première étape vers une sortie de la région Grand Est. L’avenir de l’Alsace est aujourd’hui indissociable de celle du Grand Est.

Nous nous opposons avec force à l’installation d’une région à deux vitesses et au détricotage des compétences régionales. Aussi, nous n’accepterons pas que tous les départements ne soient pas considérés de la même manière. Toute la région mérite aujourd’hui d’être considérée comme une « collectivité européenne », c’est le quotidien de dizaines de milliers de nos concitoyens, en Alsace, en Lorraine et en Champagne-Ardenne. 

 

 

Conscients de la fragilité d’une région encore en chantier, nous regrettons la confusion institutionnelle installée par le gouvernement et le manque de simplification, pourtant voulue par tous.

 

 

Cette décision soulève de nombreuses interrogations notamment sur l’avenir des schémas régionaux adoptés (développement économique, tourisme) ou en cours de réalisation (aménagement du territoire) et plus généralement sur l’avenir du Grand Est.

 

 

Enfin, notre groupe regrette qu’aucun débat n’ait eu lieu avec les conseillers régionaux lors de la visite de Madame la Ministre Jacqueline Gourault, la semaine dernière. Dans un souci démocratique, nous demandons au Président Jean Rottner d’organiser dans les plus brefs délais un débat public sur l’avenir du Grand Est au sein de notre assemblée.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0