Notre Amendement sur la Décision Modificative

Jean-Pierre Liouville (57) a présenté l'amendement du Groupe sur la Décision Modificative 2.


Intervention de Jean-Pierre Liouville


Seul le prononcé fait foi

 

Je reprendrai le pourquoi de notre amendement et je développerai de la manière suivante :

 

En effet, il nous paraît important, voire vital, d’envoyer dès maintenant un signal réel aux agriculteurs durement touchés et qui vont avoir de gros problèmes d’approvisionnement et de paiement  vous le savez.

 

Les 6 millions que vous avez promis au Salon Agrimax ont été interprétés comme une promesse forte et immédiate  bien sûr en lien avec la méthode d’application négociée avec la Profession.

 

Nous pensons que nous ne pouvons pas nous contenter d’une Autorisation de Programme, qui repousse concrètement, au mieux, à janvier les premiers versements de cette aide.

 

L’inscription en crédit de paiement donnera un signal fort de la solidarité régionale vers une profession durement éprouvée.

Alors bien sûr le solde consacré à l’annulation d’emprunt d’équilibre sera un peu moins important mais l’image que renverra notre collectivité en sera plus grand.

 

Je vous remercie pour la solidarité dont nous ferons preuve.


Retrouvez l'Amendement


Déposé par :  Antoine HOME, Jean-Marie LALANDRE et le Groupe Socialiste, Républicain et Citoyen.

 

Suite aux conditions climatiques exceptionnelles (épisodes de sècheresse caractérisés par un déficit de pluviométrie et des températures élevées) lourdes de conséquences pour l’agriculture et l’élevage, le groupe Socialiste, Républicain et Citoyen a alerté la majorité début octobre. Il se réjouit d’avoir été entendu et de voir l’exécutif régional proposer la mise en place de mesures en faveur des agriculteurs à hauteur de 6 M€.
Comme indiqué dans la DM 2, « Cette situation fait peser le risque d’un manque de fourrage pour l’hiver ».
 
Compte tenu de l’urgence, notre Groupe ne peut se contenter d’une simple inscription en Autorisation de Programme de cette somme dans la DM 2.
 
Aussi nous déposons un amendement qui consiste à affecter non plus la totalité du solde entre recettes et dépenses (28, 1 M€) à l’annulation d’emprunts mais d’y affecter seulement 22, 1 M€ et d’affecter 6 M€ de crédits de paiements au titre de mesures d’urgence en faveur des agriculteurs. Cette mesure permettrait ainsi d’être en capacité immédiate d’aider les agriculteurs.

Écrire commentaire

Commentaires: 0