Motion de soutien régional aux inquiétudes des Missions locales

Jöelle Barat (08) a donné la position du Groupe sur la Motion : " Soutien Régional aux inquiétudes des missions locales".

 


Intervention de Joëlle Barat


Seul le prononcé fait foi

 

"Monsieur le président, mesdames et messieurs,

 

Nous ne pouvons que vous rejoindre dans la défense des spécificités des missions locales, en particulier, celles portant sur l’accompagnement global. D’ailleurs, il faudrait ajouter l’axe mobilité aux problématiques prises en charges par les Missions Locales. Plus de 70% des jeunes suivis en Mission Local ne sont pas mobiles au delà de leur commune, et ils sont 56,9% sans permis.

 

Par contre, nous trouvons cette motion beaucoup trop frileuse dans son soutien. 

 

Lorsque vous dites prendre note de l’ambition affichée par le gouvernement d’améliorer « la coordination du service public de l’emploi » et de « simplifier le fonctionnement du Service Public de l’Emploi et favoriser les mutualisations ».

 

Nous affirmons que cette coordination est opérationnelle depuis plusieurs années. Cela s’appelle la co-traitance. Il s’agit d’une convention qui fonctionne, entre Pole Emploi et les Missions Locales et qui a concerné 35 194 jeunes dans notre région en 2017. 

 

Bien sûr, cette coordination est perfectible, mais méfions-nous d’une soi-disant mutualisation / simplification pour plusieurs raisons :

 

Simplification / mutualisation va pratiquement toujours de pair avec perte de compétences.

 

D’autre part, les conseillers Pole Emploi ont entre 200 à 400 suivis mensuels par portefeuille. Impossible de faire alors du qualitatif, du sûr-mesure, de l’accompagnement global. Et ce n’est pas la fusion entre ces deux structures qui améliorera les choses. 

 

Ce n’est pas d’économies dont Pole Emploi a besoin, mais bien de moyens.

 

Se pose aussi la question de la gouvernance, les Missions Locales fonctionnent sous mode associatif, avec dans leurs CA des élu.e.s, des personnes qualifiées, des jeunes, etc.....Cette fusion remettrait en cause cette gouvernance et par là même l'implication des acteurs locaux, la proximité et les potentialités d'innovation de ces structures

 

Nous vous demandons d’affirmer clairement et fortement, VOTRE, NOTRE soutien au réseau des Missions Locales, et donc de remplacer, dans le dernier paragraphe : .....donc au gouvernement de clarifier ses intentions..... » par « .....donc au gouvernement d’affirmer le maintien du réseau des Missions Locales »

 

Sous réserve d'acceptation de la modification que nous proposons, nous voterons pour cette motion. "


Retrouvez la motion


Exposé sommaire :

 

Le Premier ministre a annoncé, l’été dernier, une réforme visant à permettre de fusionner les structures de la Mission locale au sein de Pôle emploi par voie d’expérimentation.

 

La Région Grand Est prend note de l’ambition affichée par le  Gouvernement d’améliorer la « coordination du service public de l'emploi », de « simplifier le fonctionnement du service public de l'emploi pour les usagers et de favoriser les mutualisations ».

 

Toutefois, ladite annonce a suscité l’incompréhension de nombreux acteurs concernés qui n’ont pas été avertis en amont de cette réflexion.

 

De ce fait, la Région Grand Est tient à rappeler son engagement inscrit dans  la  « stratégie Jeunesse » et sa contribution à hauteur de 10 millions d’euros dans le cadre de la contractualisation avec les missions locales et les structures exerçant les missions de service public de proximité à destination des jeunes de 16 à 25 ans .

 

Les élus de la Région invitent le Gouvernement à mettre en place un travail de concertation avec la Région qui représente le deuxième financeur desdites missions, appellent à exprimer sa position et à clarifier ses intentions sur l’avenir des offres de service public en matière d'insertion professionnelle et sociale des jeunes.

 

Texte de la motion :

 

Le Conseil régional Grand Est réaffirme son soutien aux missions de service public de proximité à destination des jeunes de 16 à 25 ans et l’importance des offres d’accompagnement global couvrant un champ extrêmement large de problématiques telles que la santé, le logement, l’insertion sociale et professionnelle ainsi que la formation.

 

Les élus régionaux du Grand Est tiennent à rappeler que le premier engagement de la stratégie régionale pour la jeunesse consiste à proposer aux jeunes un accompagnement individualisé afin de surmonter les obstacles dans le cadre de leur insertion socio-professionnelle. A ce titre, la Région Grand Est contribue à hauteur de 10 millions d’euros dans le cadre de contractualisation.

 

Le Conseil régional Grand Est reste vigilant sur les futures décisions du Gouvernement sur l’avenir des missions assumées par les Missions locales et alerte sur l’importance de la préservation du maillage territorial et de la cohésion sociale dans l’exercice du service public à destination des jeunes.

 

Les élus régionaux du Grand Est demandent donc au gouvernement d'affirmer le maintien du réseau des Missions Locales et l’invitent vivement à engager une véritable concertation avec la Région Grand Est sur les articulations possibles entre les différents partenaires concernés dans le respect des spécificités de chacun.

Écrire commentaire

Commentaires: 0