Coller au plus près des réalités des territoires

Jean-Marie Lalandre (88) a donné notre position sur le dispositif sécheresse régional.


Intervention de Jean-Marie Lalandre


Seul le prononcé fait foi

 

" Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs,

 

En premier lieu, je tiens à vous remercier d’avoir entendu ma demande de soutien aux agriculteurs en raison du manque de fourrage provoqué par les fortes périodes de sécheresse.

 

Cette requête vous a été présentée le 3 octobre en Commission Thématique Agriculture et Forêt.

 

Le dispositif proposé aujourd’hui répond globalement à la situation conjoncturelle. C’est bien !

 

Pour autant, nous attendons que cette annonce politique se traduise par une inscription au budget en Autorisation d'Engagement laquelle sera le signal fort d'un véritable vouloir faire de notre Région. 

 

Par ailleurs, il convient d’ores et déjà de porter une réflexion structurelle sur les variétés, les espèces cultivées dans le Grand Est. Les prévisions climatiques avec le renouvellement des épisodes de sécheresse  exigent que dans nos responsabilités politiques nous favorisons, nous incitons le développement de celles qui consomment le moins d'eau. Maintenant pas dans 5 ans ou 10 ans !!!

 

Comme le dit Didier Deschamps, le sélecteur national : " il est temps de quitter le temps de la réaction pour être dans celui de l'action ".

 

Revenons au rapport concernant l'item bénéficiaire, vous indiquez 30 UGB, en commission thématique, j'ai souhaité le ramené à 25 UGB (5 UGB représentent 10 veaux) afin de ne pas laisser sur le pas de la porte notamment les petites exploitations de montagne.

 

 Enfin, il est possible sans augmenter le coût global, sans remettre en cause, ni les taux d'intervention, ni les montants planchers, ni les montants plafonds d'apporter des améliorations.

 

Ces points de progression seront développés dans l'amendement que je vous présenterai.  "

Écrire commentaire

Commentaires: 0