Proximité et Territoires

Emmanuel Recht (67) s'est exprimé sur le Pôle " Territoires et proximité " des Orientations Budgétaires.


Intervention D’Emmanuel Recht


Le prononcé fait foi

 

" Monsieur le Président,

La quatrième grande priorité « Territoires et proximité », que vous nous proposez aujourd’hui, repose sur l’intervention régionale au titre des investissements, l’enjeu crucial de la transition écologique, le nouveau rôle des maisons de la région, la politique santé et le déploiement du plan numérique.

Étant donné l’importance de cette priorité, si précieuse en termes de cohésion sociale et de construction de notre région, nous pouvons, tout d’abord, nous interroger sur le budget qui y sera réellement alloué, sachant que le plan de financement du plan très haut débit s’élève à 120 millions, soit déjà 60% du budget.

Par ailleurs, vous vous engagez dans la conversion de l’économie linéaire en économie circulaire, plus responsable et durable. Vous le savez, c’est une de nos préoccupations majeures, depuis longtemps, au cœur de notre projet de transition énergétique. Aussi, alors qu’il s’agit véritablement de changer de paradigme, nous regrettons que cette priorité reste centrée ici sur la seule thématique des déchets, alors que nous pourrions aussi intégrer les modes de production ou les circuits courts. En effet, conscients des enjeux de santé publique, environnementaux et sociétaux, nous aimerions, plus globalement, une véritable stratégie dans le domaine de la bioéconomie, en phase avec une demande de plus en plus forte des territoires et des citoyens, afin de faire de la Région Grand Est la première Région bio de France. Vu l’actualité, il en va de notre pouvoir d’achat, mais aussi de notre avenir commun.

Enfin, si une contractualisation technique et organisationnelle sur le périmètre des maisons de la région qui ont par ailleurs des compétences élargies, comme vous l’imaginez aujourd’hui, c’est bien, la contractualisation décisionnelle et politique sur les périmètres encore plus pertinents de l’action, à savoir les bassins de vie, qui sont, selon nous, au nombre de 57 dans notre région, avec un véritable pouvoir de décision aux acteurs du territoire, matérialisé par un contrat répondant aux spécificités et aux enjeux locaux réunissant élus, citoyens, chefs d’entreprises et associations, c’est mieux.

Monsieur le Président, mes chers collègues, je vous remercie "

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0