Notre Amendement " Transports Scolaires "

Lors de la Séance Plénière du 14 décembre dernier, le Groupe Socialiste, Républicain et Citoyen a fait 5 propositions fortes pour le pouvoir d'achat, la justice sociale et fiscale. Force est de constater que la majorité Régionale n'a pas pris en compte nos remarques. Nous avons alors déposé 5 amendements afin que nos propositions deviennent des actes. 

Olivier Girardin (10) a présenté celui concernant le dispositif " Transports Scolaires ".


Intervention de Olivier Girardin


Retrouvez l'Amendement

Exposé des motifs :

 

Depuis le 1er janvier 2017, la Région Grand Est assure la responsabilité des transports scolaires en lieu et place des départements des Ardennes, de l’Aube, de la Marne, de la Haute-Marne, du Bas-Rhin, du Haut-Rhin, de la Meurthe-et-Moselle, de la Meuse, de la Moselle et des Vosges.

 

Donner aux familles les clés d’accès à une éducation de qualité pour leurs enfants doit être la préoccupation première de tous les responsables publics du Grand Est afin que tous les élèves, tous les collégiens, tous les lycéens de notre région aient les mêmes chances de réussir et de faire réussir notre région.

 

Considérant que la gratuité des transports scolaires pour les familles participe à l’ambition républicaine de justice, d’égalité et de progrès pour tous,

 

Considérant que la gratuité permet à tous les enfants d’accéder au service public gratuit de l’éducation nationale garantissant les mêmes chances de réussite,

 

Considérant que la gratuité permet de ne pas pénaliser ceux qui vivent dans les territoires ruraux souvent éloignés des établissements scolaires et que la non prise en charge par le Conseil Régional constituerait, de fait, une double peine pour les familles de ces territoires,

 

Considérant que la décision du Conseil régional Grand Est sur la tarification n’impactera pas tous les territoires de la même façon suivant la présence ou non d’une AOM (autorité organisatrice de la mobilité),

 

Considérant que des régions comme centre Val de Loire et Occitanie viennent de faire le choix de la gratuité, démontrant que cette gratuité peut s’inscrire dans une cohérence régionale porteuse d’une ambition pour sa jeunesse,

 

Considérant que la nouvelle région doit constituer un vecteur de développement de nouvelles solidarités pour ses habitants,

 

Considérant que la gratuité constitue une vraie mesure d’équité territoriale,

 

Amendement :

 

A la suite du paragraphe "Il vous est proposé ...d'autoriser Monsieur le Président à signer les conventions..", il est rajouté un nouvel alinéa:

 

"Il vous est proposé de demander à Monsieur le Président d'étudier la possibilité de tendre vers la gratuité des transports scolaires, de la maternelle au lycée, d'en mesurer les conséquences tant en recettes qu'en dépenses, et de présenter cette mesure dans le cadre de la DM1, avec effet à la rentrée scolaire 2019"

 

Déposé par Pernelle Richardot, Brigitte Vaisse et Olivier Girardin pour le Groupe Socialiste, Républicain et Citoyen

 

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    maudinasdanielle@orange.fr (mercredi, 23 janvier 2019 15:31)

    je ne suis pas surprise de cet état de fait la région ne pense qu'argent, elle ne voit pas l'égalité de chances entre les enfants venant de différentes horizons et surtout ruraux
    le ministre de l'éducation tire dans un sens, la région tire dans l'autre, la corde va finir par casser mais cela sera trop tard
    depuis lundi j'avais mis sur mon site en garde sur ce qu'il allait se passer le jour du vote