"Aux arbres citoyens"

Jean-Marie Lalandre (88) a donné notre position sur le soutien à la filière bois face à la crise scolyte


Intervention de Jean-Marie Lalandre

 

Seul le Prononcé fait foi

 

« Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs,

Dans notre Région, la forêt c’est 2 millions d’hectares, 371 millions de m3 sur pied, 54 800 emplois et 11 milliards d’euros de chiffre d’affaire par an.

 

Il s’agit là d’un acteur économique majeur de nos territoires.

 

Les températures élevées tout au long de l’année 2018 ont permis au scolyte d’être très envahissant. Son action a décimé des plantations entières, majoritairement d’épicéas. 

 

Chez nous, les Ardennes et le Massif Vosgien ont été durement impactés : la crise sanitaire a frappé 600 000 m3, quasi à parité entre forêts publiques et forêts privées. (1 million de m3 en France)

 

Face à une crise d’une telle ampleur, il n’existe qu’un remède l’abattage massif et rapide des peuplements atteints. 

 

Les principales conséquences sont : 

- Une forte augmentation des volumes à récolter, avec en corollaire la limite des capacités techniques de sciage.

- Un besoin de trésorerie pour les entreprises. 

- Une chute des cours (-24 millions dans le Grand Est).

- Des coûts supplémentaires de transports, de stockages.

- Une perte avérée de revenus sur plusieurs décennies notamment pour les communes forestières.

- Un besoin de repeuplement sur 1800 ha.

 

S’agissant du domaine économique, compétence pleine et entière des régions, vous êtes dans le cadre institutionnel en proposant un soutien à la filière bois et forêt.  

 

Vous avez élaboré huit fiches actions qui globalement nous apparaissent pertinentes. 

 

Toutefois certaines exigent des décisions nationales et même européennes : assouplissement des règles de superficie passage de 4 à 2ha, tonnage de 57 tonnes et 6 essieux, règles environnementales par exemple concernant le crapaud sonneur à ventre jaune.

 

Or il faut faire vite, très vite même, nous le savons dès que la température oscille entre 18 et 20° le scolyte attaque. Et il n’est qu’à voir le temps actuel pour s’inquiéter. 

 

Avez-vous déjà obtenu des réponses sur ces sujets ?

 

Le soutien au repeuplement que vous proposez est incomplet, d’une part le Fonds d’Aide de Reconstitution de la Ressource Résineux (FA3R) ne concerne pas les Ardennes et d’autre part il n’intervient que sur les forêts privées.

 

Nous souhaiterions des évolutions rapides du FA3R,avec notamment :

 - Une bonification pour les propriétaires, qui acceptant un retour plus long sur investissement, planteront des espèces à développement plus lent : douglas, pin, mélèze, feuillus.

 - Une bonification pour favoriser le panachage d’essences, sur une même parcelle, diminuant l’impact de crises sanitaires sur les monocultures.

 - Une extension du dispositif permettant d’inclure les feuillus qui souffrent également : chenilles processionnaires sur le chêne, maladie du frêne. 

 

Bien évidemment, ces modifications substantielles nécessitent une dotation financière régionale conséquente le FA3R étant d’origine privée.

 

Par ailleurs, nous vous demandons instamment la création d’un Fonds d’Aide Régionale exceptionnel au repeuplement des forêts communales, à l'instar du Plan d'urgence agricole 2016, du Plan sécheresse 2018 et du soutien exceptionnel aux arboriculteurs (gel).

 

En effet, nous ne voulons pas que les aides aux communes demeurent indéterminées (voir le tableau récapitulatif). Je vous rappelle que les forêts publiques ont été touchées à parité, et que pour les communes forestières, nombreuse chez nous, elles sont une ressource déterminante. 

 

Par ailleurs dans cette proposition de dispositif, il manque un élément primordial : quid de la transformation/destruction des rebuts issus de l’abattage : écorces, branches, sciures. Ils constituent des refuges à fort potentiel pour les œufs, les larves des scolytes, les laisser sur place sans traitement présente un risque de recrudescence de la crise sanitaire.

 

Nous voterons pour ce rapport, étant persuadés que vous avez saisi les nécessaires améliorations qu'il convient de lui adjoindre rapidement. »


Écrire commentaire

Commentaires: 0