Méthanisation

Cléo Schweitzer (68) est intervenue sur la stratégie de développement durable de la méthanisation dans le Grand Est.


Intervention de Cléo Schweitzer


Seul le prononcé fait foi 

 

« Monsieur Le Président,


Vous nous proposez d’approuver un plan d’actions pour le développement d’une filière régionale de méthanisation durable pour lequel un travail sérieux de diagnostic et de prospective a été fait.


Mais si le principe de la méthanisation est vertueux, notre Région devra être extrêmement vigilante quant aux dérives possibles et en premier lieu le détournement potentiel d’une agriculture consacrée à l’alimentation vers la production d’énergie.
Nous devons au contraire, sur le modèle d’une méthanisation à la ferme autonome, développer la méthanisation locale à partir de tous les types de déchets locaux possibles, qu’ils soient de culture, verts ou biodéchets qui aujourd’hui ne représentent qu’une faible part du substrat global utilisé dans notre région.


C’est d’ailleurs sur l’ensemble du développement de cette filière, que nous devons rester vigilants car un développement mal maîtrisé présente des risques de pollutions de l’air, de l’eau ou des sols à tous les stades du processus. La question de la gestion des digestats solides et liquides est donc primordiale et suscite déjà bien des inquiétudes aux scientifiques qui analysent les retombées environnementales d’épandages actuels dans certaines zones de la France. Un mot sur le processus démocratique et participatif qui doit accompagner ce plan de développement. Nous suggérons de donner plus de clarté, d’information et de sécurité à la population car aucune transition énergétique durable ne se fera sans elle, sans acceptation sociale.
En résumé, nous pouvons voter pour un plan de développement vertueux, sous réserve qu’il soit continuellement évalué et que les inquiétudes partagées dans cette enceinte, y compris sur un modèle économique peu fiable, soient réellement prises en compte dans la durée.»

Écrire commentaire

Commentaires: 0