Communiqué Fonds d'urgence pour les familles des lycéens


La crise sanitaire du Covid-19 place de nombreuses familles dans une situation de fragilité sociale et économique.

 

L'une des caractéristiques de cette nouvelle fragilité sociale s’incarne par l’accroissement de la précarité alimentaire. Ainsi, la suspension des systèmes de restauration scolaire a un impact direct et immédiat sur le budget alimentaire des ménages, fragilisant ainsi familles et jeunes. 

 

Dans le Grand Est, de nombreuses initiatives sont prises par les collectivités territoriales en direction des familles payant habituellement le tarif le plus faible du repas à la cantine ; c’est le cas pour les familles ayant des enfants en classe élémentaire ou au collège. L’Etat a aussi apporté une aide aux bénéficiaires de minimas sociaux et familles allocataires des APL. Nous estimons que ces logiques doivent être appliquées par la Région pour les familles des lycéens boursiers. Certaines Régions vont dans ce sens, comme la Région Ile de France sur proposition du groupe socialiste écologiste et progressiste IDF alors pourquoi pas le Grand Est ? 

 

C’est pourquoi, les élus régionaux du Groupe Socialiste, Républicain et Citoyen, souhaitent que puisse être étudiée la création d’un fonds d’urgence pour compenser le surcoût engendré par la suspension de la restauration scolaire dans les lycées à l’échelle du Grand Est et ainsi soulager le budget des ménages. Cette proposition a été faite par courrier au Président de Région le 16 avril puis rappelée lors des commissions permanentes des 15 mai et 19 juin à la majorité régionale. Pour l’instant rien n’est décidé, le président de Région ne ferme pas la porte mais reporte le débat à plus tard.  

 

Nous espérons vivement que notre proposition sera retenue et étudiée au plus vite car il y a urgence pour les familles. 

 


Écrire commentaire

Commentaires: 0